Seminars

 17 décembre  
 3 décembre

 Frédéric Abergel (MICS, CentraleSupélec)

Modélisation mathématique des carnets d'ordres


Slides
26 novembre

 Fabien Gandon (INRIA, WIMMICS)

 

Bridging formal semantics and social semantics on the Web




Résumé :


The Web became a virtual place where persons and software interact in hybrid communities. These large scale interactions create many problems in particular the one of reconciling formal semantics of computer science (e.g. logics, ontologies, typing systems, etc.) on which the Web architecture is built, with soft semantics of people (e.g. posts, tags, status, etc.) on which the Web content is built. The Wimmics research lab studies methods, models and algorithms to bridge formal semantics and social semantics on the Web. We address this problem focusing on typed graphs formalisms to model and capture these different pieces of knowledge and hybrid operators to process them jointly. This talk will present some of our results and their applications in projects addressing different interaction scenarios on the Web.

 19 novembre 14h30

 Ai-Hua Fan (LAMFA, Université de Picardie Jules Verne)

 Les suites oscillantes et la conjecture de Sarnak

Résumé:

On presentera la conjecture de Sarnak qui fait lien entre la theorie des nombres et la theorie de systemes dynamiques d'entropie nulle. On reformulera la conjecture avec les suites oscillantes qui inclut la fonction de Mobius.
Cette conjecture generalisee est demontree pour les systemes appeles MMA/MMLS (minimally mean attractable/minimally mean Lyapunov stable).
De tels systemes incluent le systeme de Feigenbaum et les contre-examples de Denjoy sur le cercle dont le Cantor est de mesure de Lebesgue nulle.

 12 novembre 14h30

 Jürgen Geiser (Ruhr University of Bochum, Department of Electrical Engineering and Information Technology, Germany)

Recent advanced in Iterative Splitting Methods for Multicomponent and Multiscale: Theory and Applications

Abstract:

Since recent years, decomposition methods for multicomponent and multiscale problems have become an increasingly important role in the numerical solution for spatial- and time-dependent partial differential equations.
Decomposition strategies are important to reduce computational time of large scale and
multicomponent and multiscale problems and are nowadays applied to physical and engineering problems.

Based on the ideas of the physical conservations of the problems, the methods have taken into account the numerical and physical errors of the problems.

The talk will present the latest research results in iterative splitting methods of high accuracy, efficiency and effectiveness in the field of multiscale and multicomponent problems.
Iterative Splitting schemes use relaxation and linearization methods to overcome nonlinear problems in space and time of the partial differential equations.

We investigate the following topics for important engineering and physics applications and discuss:

- Theory of iterative splitting and multi-splitting methods,

- Iterative Splitting methods as Multiscale solvers,

- Stability and convergence of iterative splitting methods,

- Engineering applications in computational fluid-dynamics (CFD) problems
based on deterministic and stochastic differential equations.

At the end of the talk, we summarize our results. 

 22 octobre 11h et 14h30

 Youcef Mammeri (LAMFA, Université de Picardie Jules Verne)

Simulation de la dynamique culturale pour la lutte contre la propagation de pathogène.


Résumé :

Les directives européennes et françaises actuelles nous incitent à développer des systèmes économes en pesticides. Dans cet exposé, je présenterai quelques résultats numériques obtenus dans le cadre de la lutte contre l’oïdium de la vigne à partir d’un modèle architectural à l'échelle d'une plante puis d'un modèle EDP à l'échelle d'une parcelle.

Prolongement unique des solutions de Kadomtsev-Petviashvili


Résumé :

Une propriété de prolongement unique consiste à se demander si, étant donnée une solution des équations Kadomstev-Petviashvili nulle sur un domaine, cette solution est identiquement nulle. Lorsque le domaine est un ouvert, on montre via une inégalité de Carleman que la réponse est positive. Lorsque le domaine est compact, Bourgain a proposé un développement analytique adéquat pour répondre à cette question. On établira ces résultats et une généralisation de la méthode de Bourgain. On terminera avec une preuve très simple dans le cas régularisé.

8 octobre 11h00

Séminaire MAS/Fédé/EM2C

Kazuo Aoki (Department of Mechanical Engineering and Science, Kyoto University, Japan)

Decay of a linear pendulum in a collisional gas: Spatially one-dimensional case

Résumé :

An infinitely wide plate, subject to an external force in its normal direction obeying Hooke's law, is placed in an infinite expanse of a rarefied gas. When the plate is displaced from its equilibrium position and released, it starts in general an oscillatory motion in its normal direction. This is the one-dimensional setting of a linear pendulum considered previously for a collisionless gas and a special Lorentz gas in our paper [T. Tsuji and K. Aoki, J. Stat.
Phys. 146, 620 (2012)]. The motion decays as time proceeds because of the drag force on the plate exerted by the surrounding gas. The long-time behavior of the unsteady motion of the gas caused by the motion of the plate is investigated numerically on the basis of the BGK model of the Boltzmann equation with special interest in the rate of the decay of the oscillatory motion of the plate. The result provides numerical evidence that the displacement of the plate decays in proportion to an inverse power of time for large time. This work is a collaboration with Tetsuro Tsuji (Osaka University, Japan).

24 septembre 14h30

Olivier Lafitte (LAGA, Université Paris 13)

Dirichlet to Neumann boundary operator for the diffraction by a wedge

Résumé :

 Dans cet exposé, nous calculons les opérateurs Dirichlet to Neumann, Neumann to Dirichlet associés à l'équation de Helmholtz sur un dièdre infini droit en dimension 2, et nous montrons comment ces expressions se généralisent à des dièdres à face courbe.
Nous utilisons les opérateurs (exprimés par leur noyau de Fourier) pour écrire le système correspondant à la diffraction par un dièdre, d'une part, et d'autre part nous vérifions les approximations classiques haute fréquence de ces opérateurs.

Travail en commun  avec Laurence Halpern.

10 septembre 14h30

 Sarah Lemler (MAS, CentraleSupélec)

Estimation de l’intensité d’un processus de comptage en grande dimension

Résumé :

Nous cherchons à estimer/apprendre le lien entre des covariables en grande dimension et l'intensité avec laquelle des événements se produisent (décès, crises d'asthme, achats, notes de blogs, sinistres...).
 Pour répondre à cette problématique, nous proposons deux approches pour estimer l'intensité de sauts d'un processus de comptage en présence d'un grand nombre de covariables. D'abord, nous considérons une intensité non-paramétrique et nous l'estimons par le meilleur modèle de Cox.
Nous considérons alors une procédure Lasso, spécifique à la grande dimension, pour estimer simultanément les deux paramètres inconnus du meilleur modèle de Cox approximant l'intensité. Nous prouvons des inégalités oracles non-asymptotiques pour l'estimateur Lasso obtenu.
Dans une seconde partie, nous supposons que l'intensité satisfait un modèle de Cox. Nous proposons deux procédures en deux étapes pour estimer les paramètres inconnus du modèle de Cox. La première étape est commune aux deux procédures, il s'agit d'estimer le paramètre de régression en grande dimension via une procédure Lasso. Le risque de base est ensuite estimé soit par sélection de modèles, soit par un estimateur à noyau avec une fenêtre choisie par la méthode de Goldenshluger et Lepski. Nous établissons des inégalités oracles non-asymptotiques pour les deux estimateurs du risque de base ainsi obtenus. Nous menons une étude comparative de ces estimateurs sur des données simulées, et enfin, nous appliquons les procédures implémentées à une base de données sur le cancer du sein.

 

Mercredi 24 juin 11h00-12h30
Luca Bortolussi, dipartimento di Matematica e Geoscienze, univ. di Trieste, CNR-ISTI, Pisa, Modelling and Simulation Group, Saarland university.
 
U-check: statistical model checking under uncertainty
 
Résumé :
I will present a novel tool, U-check, that performs statistical model checking of uncertain Continuous Time Markov Chains. The focus will be mostly on the theoretical ideas underpinning it, which are based on combining state-of-the-art Machine Learning statistical tools with verification.  
Uncertain CTMC are Markov Chains whose rates depend on some fixed parameter, whose precise value is unknown, but is assumed to lie in a bounded interval. The first problem we face is how to estimate the satisfaction probability of a linear temporal logic property under such uncertainty. We will show how we can reconstruct the functional dependency of the satisfaction probability on unknown parameters using Machine Learning techniques based on Gaussian Processes, which offer a flexible framework for regression and classification. We dubbed this approach Smoothed Model Checking.
Exploiting  Gaussian Processes and Bayesian Optimisation, the tool can also tackle the related problem of system design, which consists in finding optimal parameter values to enforce a certain behaviour. Again, we consider behaviours specified as linear temporal properties, combining Bayesian Optimisation with quantitative semantics.


 
Jeudi 18 juin

Olexiy Kyrgyzov, MAS, CentraleSupélec

Tensor decomposition

Résumé:


In this presentation we provide an overview and analysis of existing methods of tensor decomposition and describe a non-redundant tensor decomposition in terms of which we define the rank of a tensor.

A tensor is a multidimensional or p-way array of scalars. Decompositions of tensors have applications in psychometrics, chemometrics, signal processing, numerical linear algebra, computer vision,numerical analysis, data mining, neuroscience, graph analysis, and elsewhere when we analyze order-p data with p ≥ 2. The simplest case of tensor decomposition is singular value decompositions (SVD) when the order p equals 2, in this case SVD transforms data space into parametric space preserving cardinality. Two widely used tensor decompositions can be considered to be extensions of the SVD without preserving cardinality: CANDECOMP/PARAFAC decomposes a tensor as a sum of rank-1 tensors, and the Tucker decomposition is a higher-order form of principal component analysis.

We present a tensor decomposition that includes SVD as a particular case, describes a tensor as a set of variables, defines an upper bound for the rank of tensors, and does not have redundancy as in the cases of CP and Tucker decompositions.

Jeudi 4 juin

Michel Lapidus, University of California, Department of Mathematics, USA

Can One Hear the Shape of a Fractal Drum?              

  Résumé:  

A well-known problem in mathematics and physics consists in understanding how the geometry (or shape) of a musical instrument affects it sound. This gives rise to two related types of mathematical problems:
direct spectral problems (how the shape of a drum affects its sound) and inverse spectral problems (how one can recover the shape of a drum from its sound).
Here, we will consider both types of problems in the context of drums with fractal (that is, very rough) boundary. We will show, in particular, that one can “hear” the fractal dimension of the boundary (a certain measure of its roughness) and in certain cases, a fractal analog of its length. In the special case of vibrating fractal strings (the one-dimensional situation), we will show that the corresponding inverse spectral problem is intimately connected with the Riemann Hypothesis, which is arguably the most famous open problem in mathematics and whose solution will likely unlock deep secrets about the prime numbers. In conclusion, we will briefly explain how this work eventually gave rise to a mathematical theory of complex fractal dimensions, which captures the vibrations that are intrinsic to both fractal geometries and the prime numbers.

Jeudi 21 mai

Cory Hauck, Oak Ridge National Laboratory

Angular discretization methods for kinetic equations of radiation transport

Résumé:

The accurate simulation of radiation transport is a notoriously difficult problem that presents a variety of mathematical and computation challenges.  Among these are (i) the large phase space needed for a full kinetic description and (ii) the onset of multiscale phenomena due to interactions with a material medium.  In this talk, I will give an overview of these challenges, along with several modeling and numerical approaches to address them.  The focus here will be on angular discretization methods.  I will also present details on recent work in two areas.  First is the use of filtering techniques to improve the performance of spectral discretizations (in angle) of the kinetic transport equation.  Second is the design of a hybrid method which leverages reduced models in collisional regimes to improve the performance of full implicit solvers.

Jeudi 7 mai

 Olivier  Pironneau,  LJLL, Université Pierre et Marie Curie, Paris 6

Recherche des formes optimales avec les Mathématiques et l' Informatique

Résumé:

There is an underlying assumption in sciences that once a system is understood it can be improved or controlled. However beyond a handful of parameters the human mind cannot find the optimum by trial, error and experience; one needs the help of computers and optimization algorithms.
Shape optimization may be hard to define mathematically because of conflicting criteria uncertainty in the data and topological problems, yet number of solutions are available.

Optimal design has invaded almost all fields of engineering; it can be as different as the design of the door of a car, which makes the most pleasing noise when slammed to the identification of oil reservoir underground.

Calculus of variations and optimization theory provide mathematical tools leading to computational algorithms to optimize shapes.  But there are still a number of unsolved issues related global versus local optimization, multiple scales, and convergence of numerical methods.

Computer science provides also an entirely different set of tools derived from machine learning, cellular automata and computational graphics.

Many examples and solutions will be presented from airplane and car industries, acoustics, solar cells, fans, etc.

 

Jeudi 26 mars

D. Chauveau, Université d'Orléans, MAPMO

Modèles de mélanges non-paramétriques et multivariés et algorithmes d'estimation

 

Jeudi 12 mars

Jarek Rossignac, Professeur Georgia techs

Efficient evaluation of large Boolean expressions

Résumé:

Although explicit (triangle meshes) representations of 3D shapes are popular, there are significant benefits of using implicit CSG (Constructive Solid Geometry) models: guaranteed validity, compactness, ease of parameterization and animation. Highly complex CSG models may be rendered quickly on the GPU using per-pixel SIMD parallelization, where fragments are classified against all n solid primitives in parallel and the classification results are combined according to a given Boolean expression. Using a stack to evaluate that expression may require log2(n) bits of storage per pixel. Hence, 6 stencil bits per pixel will only suffice to guarantee that all Boolean expressions of up to 64 literals can be evaluated. The Boolean expression can be converted in linear time into an equivalent Ordered Boolean List (OBL), which can be evaluated using only 5 bits of memory for all Boolean expressions with AND, OR, and NOT operators and less than 6.4 billion literals. We will also discuss two potential applications of OBL to digital circuit design: (1) The OLM (Ordered Logic Matrix) uses a matrix of 32 lines and 3n columns, and evaluates a Boolean expression in one clock cycle and (2) the Ordered Logic Pipe (OLP) contains a row of n OLM modules connected by a 5-line address pipe and produces one value per cycle, assuming that the input vectors are staggered.
 
 
Jeudi 12 février

 Denis Grebenkov ,  PMC,  École Polytechnique

Laplacian Transport towards Irregular Interfaces: Forward and Inverse Problems

 Résumé:

Les phénomènes de transport laplacien vers ou à travers des interfaces irrégulières se manifestent dans des domaines aussi différents que l'électrochimie, la physiologie, la pétrochimie. De manière générale, la réponse globale du système résulte d'une compétition et d'une interaction entre mécanisme de transport dans le volume, mécanisme de transport à travers l'interface et géométrie de cette même interface. La description mathématique recouvrant tous ces phénomènes fait appel à une équation de Laplace dans un volume avec condition aux limites mixte sur une frontière semi-perméable. Pour des applications pratiques, il est important de savoir comment l'irrégularité géométrique de cette frontière influe-t-elle sur les propriétés de transport du système considéré. Des progrès récents ont été acquis grâce à l'utilisation de l'opérateur de Dirichlet-Neumann dont les propriétés spectrales contiennent toute l'information pertinente sur la géométrie du domaine. D'autre part, la mise en oeuvre de cette nouvelle approche en physique pose plusieurs questions mathématiques liées à cet opérateur.

 

Jeudi 29 janvier

Florence Merlevede, Université Marne La Vallée

Distribution spectrale empirique de grandes matrices de covariance

Résumé :

Dans cet exposé, nous nous intéresserons au comportement asymptotique de la distribution spectrale empirique de grandes matrices de covariance avec entrées aléatoires. On montrera en particulier que si  la grande matrice de covariance est associée à un processus stationnaire, centré, de carré intégrable et régulier, sa distribution spectrale empirique converge presque sûrement vers une distribution non aléatoire ne dépendant que de la densité spectrale du processus sous-jacent. Cette distribution limite est caractérisée via sa transformée de Stieltjes. Les conditions de régularité imposées sont très faibles et ne requièrent aucune vitesse de convergence vers zéro des covariances. Elles sont en particulier satisfaites dès que le processus stationnaire est une fonctionnelle d'une suite iid ou est
mélangeant au sens de Rosenblatt.
Cet exposé est basé sur un travail en collaboration avec Magda Peligrad.

 

Jeudi 15 janvier

François Golse, École Polytechnique

Modèles cinétiques dans des espaces de phases étendus


Résumé:

La théorie cinétique des gaz de Maxwell et Boltzmann fournit une description statistique de la répartition des positions et des vitesses des molécules. De plus, l'équation de Boltzmann décrit l'évolution de la  distribution des molécules dans l'espace des phases de la mécanique du point, à savoir l'espace des couples position-vitesse. Toutefois, dans certains problèmes issus de la mécanique statistique, il n'est possible  d'écrire une dynamique que dans un espace des phase étendu mettant en jeu des variables  supplémentaires par rapport à la position et à la vitesse des particules .

 

Jeudi 4 décembre

Florian Méhats, Université de Rennes 1

Méthodes numériques uniformément précises pour des EDP hautement oscillantes

 

  Jeudi 20 novembre                          

Pas de séminaire mais conférence DA2PL organisée par le LGI

http://www.lgi.ecp.fr/~mousseau/DA2PL-2014/pmwiki.php/Main/Program

 

Jeudi 6 novembre

Jean Paul Delayaye, LIFL, Lilles

Mesures de complexité des objets numériques

Slides

Jeudi 16 octobre

Michel Weber, IRMA, Strasbourg

 

Quelques résultats récents dans la théorie des séries de fonctions dilatées

Résumé :

Après une brève introduction sur les systèmes de fonctions dilatées, on passera en revue quelques résultats anciens en les commentant. Puis, on présentera les développements très récents de l'étude de ces systèmes (convergence presque partout des séries de fonctions dilatées, ou moyennes de fonctions dilatées), les méthodes, ainsi que le lien avec le théorème de Gal, et avec la fonction Zeta de Riemann.
Jeudi 2 octobre

Gilles Dowek, INRIA Rocquencourt

Cut-elimination and the decidability of reachability in alternating pushdown systems

Slides

Jeudi18 septembre

Céline Hudelot, Laboratoire MAS

Quelques contributions à l'interprétation et à l'annotation sémantiques d'images : apport des approches logiques et des ontologies et de la prise en compte de l'imperfection

Slides

Mercredi 12 juin 2014

Chiara Simeoni, Université de Nice


Remarks on the consistency of upwind sources at interface schemes on nonuniform grids.
Mercredi 28 Mai 2014

Claire Lacour, Université d'Orsay


Test d'adéquation pour des données sphériques bruitées.
Jeudi 15 Mai 2014

Olivier Martin, INRA


Solution to an outstanding mathematical genetics problem: the surprising efficiency of theoretical-physics mathematics.
Jeudi 30 Avril 2014  14h30

Xavier Urbain, ENSIIE


Un cadre pour la preuve formelle adapté aux réseaux de robots mobiles.

 

 

Mardi 29 Avril 2014  14h30

Rob Hierons, Brunel University


Asynchronous Software Testing.
Jeudi 3 Avril 2014 (MAS-Fédération) 11h15

Vincent Calvez, UMPA, ENS Lyon

 

Jeudi 20 Mars 2014  14h

Amphi 6

Yvon Maday, LJLL, UPMC

Jeudi 13 Février 2014 (MAS-Fédération) 14h15

Josselin Garnier, LPMA & LJLL, Université Paris-Diderot,
A l'écoute du bruit

Jeudi 16 Janvier

Karell Bertet, Université de La Rochelle,
Structure de Treillis : panorama des aspects structurels et algorithmiques. Quelques usages en fouille de données et représentation des connaissances.

11-12-13 Décembre

Conférence MMCS pour les 10 ans du laboratoire MAS
lien

Jeudi 21 Novembre

Christophe Letellier, Université de Rouen,
Reconstruction et modélisation d'attracteurs chaotiques : rôle de l'observabilité

Jeudi 7 Novembre

Fabrizio Lillo, Scuola Normale Superiore di Pisa
How efficiency shapes market impact

Jeudi 17 Octobre à 14h30

Pierre Vandergheynst, EPFL, Lausanne
Traitement de données sur graphes

Jeudi 3 Octobre à 14h30

Olivier Goubet, Université Jules Verne, Amiens
Le problème de Gel'fand pour l'opérateur biharmonique

Jeudi 26 Septembre à 14h30

Christian Houdré, Georgia Tech
Comportements Asymptotiques Dans Quelques Problèmes de Sous-Suites Communes et/ou Croissantes

Jeudi 27 juin à 14h

Isabelle Bloch, Telecom Paris Tech,
Mathematical morphology, complete lattices, and information processing

Jeudi 20 juin à 14h30

Rui Dilao, Técnico Lisboa,
Modelling Drosophila early development: the patterning effect of diffusion of mRNA of maternal origin

Jeudi 13 juin à 14h30

David Holcman, ENS Ulm,
Modeling DNA looping, asymptotic analysis and telomere organization in the nucleus

Jeudi 30 Mai à 14h30

Yimin Xiao, Michigan State University
Strong Local Nondeterminism and Fine Properties of Gaussian Random Fields

Jeudi 18 Avril à 14h

Claude Bardos, Retraité-Laboratoire Jacques Louis Lions (UMPC –Université Denis Diderot)
Mathématique et Turbulence : où en est-on ?

Jeudi 4 avril à 14h30

Corrado Mascia, Université de Rome La Sapienza
Hyperbolic variations of the Allen-Cahn equation

Jeudi 21 Mars à 14h30

Irene Votsi, UTC Compiègne
Hidden Markov and Hidden Semi-Markov Modeling for Seismic Hazard Assessment

Jeudi 14 février à 14h30

Vitaly Volpert, ICJ, Univ. Lyon 1,
Hybrid models in cell population dynamics

Jeudi 31 janvier à 14h30

Sébastien Gerchinovitz, IMT, Toulouse
Prévision séquentielle déterministe par agrégation de prédicteurs

Jeudi 17 janvier à 11h15 dans l'amphi 3, bat. Olivier

Bertrand Maury, Université d'Orsay
Modélisation de mouvements de foules

Jeudi 20 décembre

Fête du labo

Jeudi 6 décembre à 14h30

Arnaud Debussche, ENS Cachan Antenne de Bretagne,
Limites fluides pour des équations cinétiques stochastiques

Jeudi 22 novembre à 11h00

Stéphane Cordier, MAPMO, Université d'Orléans,
Modèles microscopiques et cinétiques en économie

Jeudi 15 novembre à 14h30

Franck Ledoux, CEA
Génération et modification de maillages quadrangulaires et hexaédriques

Jeudi 18 octobre à 14h30

Sophie Laruelle, laboratoire MAS
Modèles d'urnes aléatoires revisités en utilisant l'approximation stochastique

Jeudi 4 octobre à 14h00

Marc Lavielle, EPI POPIX, INRIA Saclay-IDF
Modélisation en pharmacologie de population: modèles, méthodes et applications

 

Séminaires 2011-2012

Jeudi 28 juin  à 14h30
salle D401

Magda Peligrad,  University of Cincinnati
Functional CLT for Linear Processes with Long Memory

Jeudi 15 juin
Showroom

Journée du laboratoire
 

 Jeudi 14 juin à 14h30
salle D401

Yves Achdou, Université Denis-Diderot
Une classe de domaine à frontière fractale: espaces de fonctions et méthodes numériques

Jeudi 31 mai à 14h30
salle D401

Christophe Cuny, MAS
TCL quenched pour les chaînes de Markov

Mercredi 16 mai à 14h30
salle D401

Marco Licalzi, Université de Venise
On a preferential attachment and generalized Polya's urn model

Jeudi 3 mai à 14h30
salle D401

Michael Ndjinga (Labo LGLS, CEA)
Limite incompressible des modèles bifluides - dynamique des ondes de taux de vide

Jeudi 5 avril à 14h30
salle C211

Pascale Le Gall (Labo MAS, ECP)
Une approche à base de règles pour la modélisation géométrique à base topologique

Jeudi 29 mars à 14h30
salle D401

Ludovic Goudenège (LAMA, Univ. Paris-Est, Marne-la-Vallée)
EDP stochastiques : existence de solutions, mesures invariantes et simulations

Jeudi 15 mars à 14h30
salle C211

Florence d'Alché-Buc (IBISC, Univ. Evry)
Méthodes de régression fondées sur des noyaux à valeurs opérateurs : application à l’inférence de réseaux d’interaction protéine-protéine

Jeudi 16 février à 14h-17h
Showroom

Journée du laboratoire
 

Jeudi 2 février à 15h00
salle D401

Dalibor Volny (LMRS, Univ. Rouen)
Approximations de processus stationnaires par des martingales

Jeudi 26 janvier à 15h
amphi 7, bâtiment Ollivier

Massimiliano Gubinelli (CEREMADE, Univ. Paris Dauphine)
Effets de régularisation dans les équations différentielles ordinaires avec bruit additif

Jeudi 12 janvier à 15h
salle D401

Eckhard Platen (University of Technology, Sydney)
Numerical methods for SDEs with jumps in finance

Jeudi 8 décembre à 15h
salle D401

Anne Estrade (MAP5, Univ. Paris Descartes)
Champs autosimilaires: propriétés spectrales, propriétés fractales et description microscopique

Jeudi 24 novembre à 14h
salle C211

Mathieu Rosenbaum (LPMA, Univ. Pierre et Marie Curie)
Optimal discretization of stochastic integrals

Jeudi 10 novembre à 15h
salle C211 à 15h

Bruno Bouchard (Ceremade, Univ. Paris-Dauphine)
Evaluation par critère de risque robuste - Approche par cible stochastique

Jeudi 13 octobre à 14h
salle D401

Pauline Lafitte (Labo MAS, ECP)
Simulations numériques pour un modèle de transition de phase

Jeudi 22 septembre à 14h
salle D401

Paolo Ballarini (Labo MAS, ECP)
Hybrid automata stochastic language

Jeudi 8 septembre à 14h
salle D401

Arnaud Munch (Laboratoire de Mathématiques, Univ. Blaise Pascal, Clermont-Ferrand)
Simple remarks about the numerical approximation of controls for a semi-linear heat equation

 

Contact

Céline Hudelot, Anna Rozanova-Pierrat Email : celine.hudelot@ecp.fr, anna.rozanova-pierrat@ecp.fr